L’institut

Grâce à l’appui de 14 grands groupes industriels*, l’Institut a pour vocation d’aider les entreprises et les organismes publics à adopter, face aux risques, une démarche préventive pour correctement identifier, évaluer, quantifier, hiérarchiser, maîtriser et gérer les événements redoutés. Cette démarche se veut systémique et globale. Systémique, car la nature des dysfonctionnements peut être technique, documentaire, organisationnelle, humaine, environnementale. Globale car elle doit embrasser toutes les fonctions de l’entreprise (technique, finance, juridique, …).

* AIR LIQUIDE, AREVA, CEA, CNES, DASSAULT, EADS, EDF, LIGERON, PSA Peugeot Citroën, RATP, RENAULT, SNCF, THALES, SCHNEIDER Electric

L’Institut pour la Maîtrise des Risques repose sur :

  • Le dynamisme de la vingtaine de ses groupes de travail et réflexion (GTR),
  • L’élaboration d’études menées sous formes de projets commandés par des industriels,
  • Des rencontres : journées ou petits déjeuners à thèmes, le congrès de maîtrise des risques et de sûreté de fonctionnement ( »Lambda mu ») et en alternance, le congrès à thématique cindynique ( »Les Entretiens du Risque »),
  • Un Centre d’Orientation, de Documentation et d’Informations Techniques (CODIT) qui vous accueille et vous guide à travers une documentation spécialisée,
  • La qualité de ses relations avec ses partenaires.

Les atouts de l’IMdR

  • Sa capacité de mutualisation : l’expérience acquise par l’ISdF et l’IEC pour rassembler plusieurs entreprises autour d’études qu’elles ont choisies est un gage de partage de connaissances, de moindre investissement financier, de création de liens de partenariat.
  • Sa démarche de veille et de benchmarking : connaître les méthodes des autres secteurs ainsi que les analyses établies à la suite d’événements graves est toujours source de progrès. Les compétences que possède l’Institut en matière de retour d’expérience sont mises au service des entreprises.
  • Son réseau d’experts : l’IMdR s’appuie sur le haut potentiel qui existe, en matière de sûreté de fonctionnement et des cindyniques, aussi bien dans les univers industriels et de services que dans les laboratoires universitaires.
  • Son centre d’informations techniques : détenteur d’une importante bibliothèque capitalisant des années d’études sur la sûreté de fonctionnement, la maîtrise des risques, les cindyniques, ce centre offre sur place la consultation gratuite des ouvrages ainsi que l’orientation vers des sites plus spécialisés.
  • Son ouverture à l’Europe: par des contacts avec les associations européennes traitant des mêmes sujets.

Les objectifs de l’IMdR

  • Orienter les activités des groupes de travail et de réflexion vers des thèmes majeurs correspondant aux enjeux forts, recensés dans les entreprises et traitant de la prévention des risques : perception et acceptation des risques, management des risques, responsabilité civile et pénale, gestion des crises, benchmarking sur les accidents graves, recensement et études de prévention de nouveaux risques comme le risque informatique, la vulnérabilité des implantations industrielles,…
  • Renforcer les travaux des groupes (en particulier ceux sur la recherche méthodologique et le retour d’expérience) sur les sujets traitant de la compétitivité : qualité des produits et des installations, fiabilité, disponibilité, soutien logistique, durée de vie, impact environnemental, coût global,…
  • Proposer des études communes dans le cadre de la mutualisation des besoins et des efforts selon deux axes : études de recherche dans le but d’enrichir les bases de la connaissance; études de développement des connaissances au sein des entreprises et organismes publics,
  • Organiser des manifestations afin de promouvoir la maîtrise des risques.
Concepts clés
Conformément à la présentation faite ci-dessus, la vocation de l’IMdR s’articule donc autour des notions clés que sont: la maîtrise des risques, la sûreté de fonctionnement, le management des risques et les cindyniques. L’institut se positionne en leader dans la réalisation d’études couvrant ces domaines ainsi que les développements qui y sont liés.
De manière plus précise (mais non exhaustive), les notions clés essentielles couvertes dans le cadre des études réalisées au sein de l’IMdR sont: les risques industriels et technologiques, les risques économiques, les analyses de risques, la disponibilité, la fiabilité, la maintenance,  la sécurité, la sûreté, le management, la gestion des risques, le contrôle de conformité, les incertitudes et risques, le retour d’expérience, l’ingénierie des systèmes complexes.Ces thématiques clés sont largement prises en compte dans nos différents groupes de travail qui les abordent de façon rigoureuse.
.
Vous pouvez nous retrouver sur notre site imdr.eu
Afficher l'image d'origine
Afficher l'image d'origine
Afficher l'image d'origine
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s